La Source de Lilhac

Construction neuve de 98 logements sur la ZAC Saint Martin du Touch (78 collectifs, 20 villas, jardins partagés)

Toulouse 31
  • Maître d'ouvrage : Acantys | GB Immobilier
  • Maître d'œuvre : Architecte mandataire : TAA Toulouse | Chef de projets : Nicolas Wojcik | Architecte Associé : AR 357
  • Surface : 7673 m2
  • Budget : 10.2 M€
  • Date : Livraison septembre 2021

La Source de Lilhac s’inscrit dans le projet d’ensemble du lot 29-30 de la Zac Saint Martin du Touch. Le terrain du lot 29-30 en bord de Touch, est un écrin de verdure situé à l’ouest de l’agglomération toulousaine et à proximité de la rocade Arc en Ciel et de la Zac des Ramassiers. Il est accessible depuis le chemin de Tournefeuille, à mi-distance entre l’avenue Jean Jaurès et la ligne C. Le terrain du lot 29-30 s’étend entre le chemin de Tournefeuille et le Touch. Ses terres sont d’anciennes parcelles maraichères et viticoles dont on peut encore voir les traces. Il présente une légère pente vers le Touch et offre des qualités paysagères remarquables par ses franges boisées le long des deux ruisseaux : Le Touch à l’est et l’Armurier au nord et son orientation principale sud-est. A l’ouest, le long du chemin de Tournefeuille depuis lequel on accède, on distingue un bosquet comme un alignement d’arbres de hautes tiges.

Un groupe de maisons existantes en bord de voie plus ou moins récentes avec notamment un ancien corps de ferme forment un hameau. Au sud, on retrouve des maisons individuelles, de type habitat pavillonnaire et de caractère contemporain, dont les jardins s’étendent du chemin de Tournefeuille jusqu’au bord du Touch.

Le projet de la Source de Lilhac est formé de 3 îlots - A, B et C - de tailles différentes mais présentant les mêmes qualités et fonctions. Ils accueillent des logements intermédiaires. Tous sont traversant et répartis sur des bâtiments en R+2 et R+3. Les volumes en R+3 sont ponctuels et tournés vers le Touch offrants de grandes terrasses orientées vers le paysage. Les îlots s’organisent autour d’une cour urbaine réinterprétant le caractère des cours « toulousaine » qui regroupe l’ensemble des services communs, hall, adressage, accès aux cages d’escalier, stationnements et collecte. Ces cours sont ombragées, couvertes d’une pergola permettant l’intégration du stationnement des résidents. Les cours urbaines sont accessibles depuis la voie. Leur orientation en peigne perpendiculaire au chemin du Tournefeuille reprend l’implantation historique des maraichères, ce qui permet d’éviter tout vis-à-vis et d’orienter les appartements traversant est-ouest. Chaque logement est accessible depuis une cage d’escalier extérieure, véritable faille ouverte sur le paysage, fractionnant l’ensemble de l’îlot bâti. Ces failles entre bâtiments destinées aux cages d’escalier des logements sont traversant et créent des passages entre les cours des îlots et les espaces verts communs entre les îlots bâtis.

Entre chaque ensemble bâti sont aménagés de larges espaces verts accessibles depuis la voie interne créée. Ces espaces verts « en doigts de gants » ouvrent complètement le projet sur le Touch, ses berges et sa forêt ripisylve. Des tables arbustives sont plantées en pied de chaque bâti pour mettre à distance les logements des rez-de-chaussée et les espaces verts communs.

En proue des îlots, en contrebas des socles bâtis, des jardins partagés peuvent être aménagés sur le terrain naturel côté Touch. Chaque logement intermédiaire peut bénéficier d’un jardin en plus de leur propre terrasse privative. Ces jardins sont accessibles depuis les espaces verts communs entre les ilots et depuis les espaces verts publics en bord du Touch. Plus qu’un clin d’œil à l’activité maraichère présente sur le terrain autrefois, les jardins partagés contribuent aux espaces de vies du quartier. Ils sont à proximité des autres espaces publics de loisirs (aire de jeux, promenade et espaces de détentes) en bords de Touch.

Les façades des bâtiments présents dans les îlots sont traitées selon un principe unique : côté cour intérieure, les façades sont bardées d’une tôle travaillée en acier thermo laqué teinte gris clair. Côté loggias et espaces vert, les façades en fond de loggia sont en enduit blanc et en premier plan les façades courantes sont en tôle sculptée, également en acier thermo laqué teinte gris clair. Cette même tôle se décline sur les gardes corps en tôle perforée.

Chaque bâtiment est marqué par un encadrement en béton peint en blanc qui délimite sa volumétrie en forme de maison maraîchère. La toiture à deux pentes en tuiles est encastrée derrière cet encadrement béton qui forme la rive du toit.

Ces encadrements en béton peint blanc se prolongent dans les failles entre les bâtiments et se retrouvent aussi en parement du socle délimitant l’îlot. Cette réinterprétation contemporaine d’une forme archétypale des fermes toulousaines est particulièrement adaptée sur ce site qui garde encore les traces d’un passé maraîcher récent.

Au nord et au sud de la parcelle, Les deux ensembles de maisons en bande encadre le projet de La Source de Lilhac, pour un total de vingt parcelles mitoyennes en lanières. Elles sont accessibles pour leur grande part depuis une voie d’accès privée. Elles forment un ensemble bâti qui suit la pente naturelle du terrain. Cette adaptation au terrain peut se lire par un épannelages des volumes qui descend progressivement vers le bas du terrain et le Touch. Les maisons de villes T4 sont une combinaison de deux maisons types jumelées créant en façade un rythme en direction du Touch et de la pente du terrain. Toutes les maisons présentent les mêmes qualités et fonctions. Traversantes, les villas possèdent un jardin et une terrasse orientée sud côté rue et un jardin au nord côté ruisseau de l’Armurier. Leur organisation intérieure permet une évolution en T5 sans travaux lourds en transformant le bureau en chambre. L’ensemble de la frange boisée existant le long du ruisseau de l’Armurier est conservé, ainsi les limites parcellaires des maisons permettent un accès aux abords du ruisseau.

Photographie : Roland Halbe

Plan de situation La Source de Lilhac  ZAC Saint Martin du Touch Toulouse 31 Acantys GB Immo
Plan de masse La Source de Lilhac  ZAC Saint Martin du Touch Toulouse 31 Acantys GB Immo
Plan RDC collectifs La Source de Lilhac  ZAC Saint Martin du Touch Toulouse 31 Acantys GB Immo
coupes collectifs La Source de Lilhac  ZAC Saint Martin du Touch Toulouse 31 Acantys GB Immo
Plan villas La Source de Lilhac  ZAC Saint Martin du Touch Toulouse 31 Acantys GB Immo
Copyright Roland Halbe La Source de Lilhac ZAC Saint Martin du Touch Toulouse 31 Acantys GB Immo
Plan RDC villas La Source de Lilhac  ZAC Saint Martin du Touch Toulouse 31 Acantys GB Immo
Plan RDC villas La Source de Lilhac  ZAC Saint Martin du Touch Toulouse 31 Acantys GB Immo
Plan RDC villas La Source de Lilhac  ZAC Saint Martin du Touch Toulouse 31 Acantys GB Immo
Plan RDC villas La Source de Lilhac  ZAC Saint Martin du Touch Toulouse 31 Acantys GB Immo
Plan RDC villas La Source de Lilhac  ZAC Saint Martin du Touch Toulouse 31 Acantys GB Immo
Plan RDC villas La Source de Lilhac  ZAC Saint Martin du Touch Toulouse 31 Acantys GB Immo
Plan RDC villas La Source de Lilhac  ZAC Saint Martin du Touch Toulouse 31 Acantys GB Immo
Plan RDC villas La Source de Lilhac  ZAC Saint Martin du Touch Toulouse 31 Acantys GB Immo
Plan RDC villas La Source de Lilhac  ZAC Saint Martin du Touch Toulouse 31 Acantys GB Immo
Plan RDC villas La Source de Lilhac  ZAC Saint Martin du Touch Toulouse 31 Acantys GB Immo
Plan RDC villas La Source de Lilhac  ZAC Saint Martin du Touch Toulouse 31 Acantys GB Immo
Plan RDC villas La Source de Lilhac  ZAC Saint Martin du Touch Toulouse 31 Acantys GB Immo
Plan RDC villas La Source de Lilhac  ZAC Saint Martin du Touch Toulouse 31 Acantys GB Immo
Plan RDC villas La Source de Lilhac  ZAC Saint Martin du Touch Toulouse 31 Acantys GB Immo
Plan RDC villas La Source de Lilhac  ZAC Saint Martin du Touch Toulouse 31 Acantys GB Immo
Plan RDC villas La Source de Lilhac  ZAC Saint Martin du Touch Toulouse 31 Acantys GB Immo